Fashion Week du 28 septembre au 6 octobre.

L’honnête homme aime la mode. Non pas l’aspect bourgeois et consumériste de la chose, qu’il laisse volontiers aux esclaves passionnels, ni la dimension « lutte des classe » où baigne la Fashion Week, avec ses listes, ses carrés VIP, ses petites mains sous-payées corvéable à merci côtoyant la haute société oisive et décadente. Non, ce qu’aime l’honnête homme, c’est cette recherche de l’excellence entre la tradition et l’invention, amour des ainés et de la jeunesse pour des raisons différentes, qui se complètent, tentative de synthèse de l’ancestral et l’éternel exprimé par le style.

C’est beaucoup plus facile qu’on ne le croit d’aller à un évènement de la Fashion Week. Malgré les services de sécurité et le genre méprisant qui fait l’ambiance particulière de cette fête pétillante et cruelle, il est possible de profiter des effets de masse et du bordel ambiant pour se retrouver dans des lieux somptueux où le champagne coule à flot.

Le programme est ici : http://www.modemonline.com/fashion/fashion-weeks/spring-summer-2011/paris/women/events

Inauguration d’une boutique Benetton le 16 septembre

Pour l’honnête homme, le concept Benetton n’est qu’une vaste fumisterie visant, pour une marque, à surfer sur les idées du métissage que la société mondialiste impose, de grès ou de force, aux peuples. L’honnête homme peut participer à ces fumisteries.

Un cocktail aura lieu à l’occasion de l’inauguration de la boutique Benetton Place de l’Opéra à Paris. Au programme de nombreuses animation dont le tournage d’un court-métrage Benetton, et surtout la présence des gagnants européens du concours United Colors Of Benetton It’s My Time.


Les mannequins présenterons la collection Automne-Hiver 2010 en avant-première. DJ et Champagne, et pour les 150 premiers clients, la chance de remporter un cadeau dès 20€ d’achat.

Rendez-vous le 16 septembre de 17h à 20h pour fêter la réouverture de boutique Benetton Place de l’Opéra qui a fait peau neuve.

Hommage aux groupes de rock qui auraient pu être connu – jeudi 23 septembre 2010

L’honnête homme n’a rien contre les loosers. Ni contre les winners d’ailleurs. Seul le talent compte.

Exposition des artistes de l’Atelier 29 qui se tient de septembre à novembre 2010 au Barbershop,68 avenue de la République, 75011 Paris.

Un hommage aux groupes de rock qui n’ont jamais été connu sans pour autant manquer de talent.
Œuvres sur vinyles collectors, affiches cultes et autres instruments de musiques, cette exposition raconte les histoires de ces groupes.

Soirée d’ouverture le jeudi 23 septembre 2010 de 19h à 2h. Programmation musicale de Michel D. (Studio M / Cliché UK).

Une exposition organisée par Réécrire, agence de promotion à travers l’art contemporaindestinée aux artistes et aux lieux ayant pour ambition de
soutenir la nouvelle création.

Olivia Zeitline
+33 (0)6 60 81 04 36
Agence RÉÉCRIRE
234 boulevard Voltaire,
75011 Paris
http://www.reecrire.com

Source

Rencontre avec un explorateur du désert le 30 septembre

L’ honnête homme n’est pas nécessairement un aventurier.  Toutes les options de vie s’offrent à lui. Il peut cependant aller vers l’aventurier.

Toute l’équipe a le plaisir de vous convier à l’inauguration de ses nouveaux locaux situés 75 rue de Richelieu Paris 2ème

jeudi 30 septembre.

En présence de Régis Belleville

Spécialiste du Sahara ainsi que de la méharée et membre de la Société des Explorateurs Français, auteur et réalisateur, il a effectué entre autre la plus longue méharée sans point d’eau entre Chinguetti et Tombouctou.

Il vous fera partager son expérience en images et abordera également les thématiques sur lesquelles il travaille depuis une dizaine d’années : collecte de météorites, bactéries extrémophiles, psychologie et physiologie de la déshydratation, climatologie des aérosols sahariens.

N’hésitez pas à vous inscrire dès à présent sur inscription@deserts.fr

Source

L’évènement « art contemporain » de septembre.

En attendant la FIAC, l’honnête homme peut aussi s’approvisionner en art plastique dans ce qui semble être « le bon plan du mois ».

Une exposition présentant plus de 700 artistes contemporains est organisée au Ministère de la Culture (182 rue Saint-Honoré, Paris 1er). Sont représenté des « stars » de l’art contemporains, accompagnés d’ autres artistes parmi lesquels le jeu consistera à faire le trie.

Du 1er au 23 septembre, ces œuvres sont exposées au Ministère de la Culture. Le 6 septembre, il y a le vernissage (sur carton) au Ministère.

Mais surtout, le 23 septembre, une vente aux enchères est organisée, où il sera possible d’acquérir les tableaux, dessins ou photos d’art de votre choix.

Il n’y a pas de prix de réserve pour la plupart des œuvres, qui sera possible de devenir propriétaire d’une œuvre pour quelques centaines d’euros, ou d’enchérir sur des artistes plus côtés.

Plus d’information : http://haitiactionartistes.org/

Carton d’invitation

« Photo d’Hôtel, Photo d’Auteur » 2 et 7 septembre 2010

L’honnête homme aime les hôtels de la rive-gauche, c’est une raison suffisante pour honorer de sa présence cet évènement.

Depuis 2005, le label « Hôtels Paris Rive Gauche » a initié le projet artistique « Photo d’Hôtel, Photo d’Auteur » visant à soutenir la photographie contemporaine. Le concept du projet est simple :
proposer chaque mois à un jeune photographe de passer une nuit dans un des Hôtels Paris Rive Gauche pour réaliser une photographie unique et un texte inspirés par ce séjour. La photographie sélectionnée, le texte et une présentation de l’artiste sont ensuite exposés sur la galerie en ligne des Hôtels Paris Rive Gauche.

Le vernissage aura lieu le jeudi 2 septembre 2010 de 18h à 22h30 pour la troisième année consécutive dans le cadre prestigieux du Théâtre de l’Odéon, place de l’Odéon à Paris (6e) dans les studios Gémier et Serreau, le salon Roger Blin ainsi que sur la façade et dans le foyer du théâtre. L’annonce et la remise du prix auront le soir même à 19h30.
Une visite privée suivie d’un cocktail dînatoire sur invitation aura lieu le mardi 7 septembre 2010 de 19h à 22h30.

Plus d’infos

8 septembre 2010 : Ouverture d’une expos très jet-set

L’ honnête homme s’amuse de l’humanitarisme, de Charlotte Gainsbourg et de l’art contemporain. Toutes ces choses sans importances  mises ensemble produisent, dans le meilleur des cas, des situations que les plus Balzaciens d’entre nous apprécient.

Du 7 au 26 septembre, le Musée Carnavalet, à Paris, accueillera une exposition appelée Ruptures – Ados. 100 oeuvres originales de 28 photographes de renom différents, dont Kate Barry, la demi-soeur de Charlotte , seront exposées au public, pour être enfin vendues aux enchères le 2 octobre prochain.

Charlotte Gainsbourg, qui appartient au comité de soutien, sera la marraine de l’événement. Le 8 septembre, elle présidera donc la soirée d’ouverture de l’exposition.

Nombreux seront ceux qui appartiennent aussi au comité de soutien. Jacques Dutronc, Jane Birkin, Abd Al Malik, Guy Bedos, Dany Boon, Francis Huster et tant d’autres se sont aussi engagés pour La Sauvegarde de l’Adolescence à Paris, qui recevra évidemment tous les profits de la vente aux enchères en question…

Source : Purepeople

Du 3 au 10 septembre 2010 : Rupture du jeûn

L’ honnête homme peut s’ interresser au Ramadan, ne serait ce qu’à son aspect gastronomique. Déambuler dans le quartier de la goutte d’or de nuit, se rendre dans un centre coranique en manger selon un rituel ancestral des plats préparés par des cuisiniers gastronomiques branchés, voilà qui est tentant
L’Ifar, c’est la rupture du jeun chez les musulmans.
Stéphane Dubreil et Frédéric Bocquet Maîtres Boulettologues, Fondateurs du Collège de Boulettologie Moderne®, créent chaque soir du 3 au 10 septembre vers 20 h, des mises en situation gustatives contemporaines, inspirées de la gastronomie arabo-andalouse du XIIe siècle.
Tarif unique pour l’iftar : 10 euros et 1 euro la boisson
(Dans la limite des places disponibles. Pas de réservation). Hors
soirées d’inauguration et de clôture (2 et 11 septembre)
ça se passe à  l’Institut des Cultures d’Islam

19 rue Léon, 75018 Paris

La 5e édition des Veillées du Ramadan aura lieu du 2 au 11 septembre 2010, à l’Institut des Cultures d’Islam (établissement Ville de Paris) et au Théâtre du Châtelet pour la grande soirée de clôture le samedi 11 septembre.

conférence de presse inaugurale
le jeudi 2 septembre à 17h30
à l’Institut des Cultures d’Islam
19 rue Léon, 75018 Paris

La conférence de presse sera suivie de l’inauguration publique à partir de 19h, en présence de Bertrand Delanoë, Maire de Paris, et de Daniel Vaillant, Député et Maire du 18e arrondissement.

Plus d’infos : http://www.veillees-ramadan.com/

Je commente les pages jaunes (billet sponsorisé)

Il y a sur Internet des trucs simples qui s’imposent tout seul et une fois que c’est là, on ne se pose plus la question de savoir comment c’était avant. Par exemple, il y a bien eu un jour quelqu’un quelque part qui a inventé le commentaire web. Quelqu’un qui s’est dit « tiens, ce qui serait cool, c’est que les visiteurs de ma page puissent dire ce qu’ils pensent de mon article » et qui s’est attelé à la tâche. On ne saura jamais qui a inventé le commentaire sur Internet, mais je tenais quand même à livrer un vibrant hommage à cet inconnu et lui dire « merci, vieux. », parce que sans lui, pas de blog, pas de discussions idiotes sur Youtube, pas de satanée web addiction, et à l’heure qu’il est, je serais sans doute en train de me livrer à des activités de la vie réelle, comme la chasse aux papillons ou le macramé. Ha, la nostalgie web. Ces gif animés dégoulinants, ces pages statiques et ces trucs clignotants. Et aucun système de commentaire pour dire « Tu sais Kevin, elle est intéressante ta page web, mais elle pique les yeux » Ca manque un peu. Nan ? Ha bon…

Dans dix ans j’aurai envie de faire le malin sur le mode « j’y étais » et j’expliquerai à un gosse ébahi que jusqu’en 2010, on ne pouvait pas laisser de commentaires sur le site  pagesjaunes.fr. Il ne me croira pas, il dira « Rhoo zyva koment tu t’la joues, et koment kon savait si le vendeur d’ hoverboard il est pas un gros mytho qui vend en fait des planches à roulettes, lol ». J’expliquerai alors qu’à l’époque, il fallait faire le tour des magasins, comparer, demander conseil à son entourage, et prendre systématiquement un risque avant d’acheter. Car l’époque était difficile, mon petit. Il rétorquera « et à quoi ça servait PagesJaunes si y’avait pas les critiques des gens pour dire lequel magasin y déchire et celui qu’est trop baltringue, hein ? », alors je dirai « et bien ça servait à trouver l’adresse et le téléphone des boutiques, des artisans, etc., et puis que c’était déjà pas mal ». Alors il me dira quelque chose comme « Whalou trop nawak mdr lol ». Ce qui signifie « et bien dit donc, n’importe quoi, ça me fait bien rire, vraiment ».

C’est à cela que je pensais quand Adrider m’a demandé mon avis sur le système d’avis  de PagesJaunes. Faire une recherche sur pagesjaunes.fr et connaître le point de vue des consommateurs à propos des restos, des boutiques, etc., ça paraît si évident que je me demande pourquoi je n’ai pas eu l’idée avant pour leur vendre à prix d’or. Parce que le principe est tout simple : on s’inscrit en deux clics, on donne son avis en notant le professionnel sur plusieurs critères, on rédige un avis, on dit ce qu’on a aimé et ce que l’on a le moins apprécié… On peut aussi noter les avis des autres pour leur donner plus de poids. Les avis sont modérés pour ne diffuser que ceux qui ont un réel intérêt, pas de pub déguisée !

Bon, pour le moment le service est tout neuf, donc n’a pas encore énormément de commentaires (137 000 tout de même, mais une goutte d’eau pour un site qui couvre des millions de professionnels), j’ai testé le service pour dire du bien de ma cantine, je réutiliserai ce service pour dire du mal des gougnafiers et autres amateurs qui ont besoin de mes encouragements pour changer de job  et pour garder trace des endroits que j’aime, en complément de mon blog à voir à faire à Paris.

Vendredi 2 avril > FESTIVAL : Qwartz Music Awards

Incontournable!!!

> L’honnête homme aime se faire du bien aux oreilles.

Pour leur 6e édition les Qwartz investissent le palais de la bourse pour y organiser la cérémonie de la remise des prix et le marché internationale des musiques nouvelles.

Qwartz Music Awards est un projet de soutien et d’accompagnement à la création musicale indépendante. Lors de la cérémonie qui clôt chaque édition, le programme révèle labels et artistes indépendants et leur attribue des dotations. L’événement regroupe les différents courants des musiques nouvelles et électroniques, des pionniers aux artistes contemporains. 

Il accueille, quant à lui, durant deux jours et sur 61 stands,

les indépendants des musiques nouvelles et des disciplines

associées, venus du monde entier pour l’occasion.

m a r c h é i n t e r n a t i o n a l

d e s m u s i q u e s n o u v e l l e s

2 / 3 a v r i l 2 0 1 0

la bourse / métro bourse / entrée libre

Palais de la bourse, Paris 2ème, 19H30, sur réservation à vip_qwartz6@qwartz.org

http://www.qwartz.org/images/stories/users/Qwartz6_ProgrammeAvril.pdf